Partagez cet article sur les réseaus sociaux

200 collégiens invités à découvrir La Marche, de Nabil Ben Yadir.

Publié le jeudi 28 novembre 2013

IMG_0131Le Conseil général a invité aujourd’hui 200 collégiens du département à une projection du film La Marche, en présence du réalisateur, Nabil Ben Yadir, au cinéma le Trianon, à Romainville.

IMG_0123Il y a 30 ans, pour la première fois, 17 jeunes gens partis de Marseille s’engageaient dans une longue marche fraternelle et pacifique. Il arrivèrent 100 000 à Paris, le 3 décembre 1983. Ces enfants d’immigrés écrivaient alors une page de l’Histoire en faveur de l’égalité et contre le racisme.

photoC’est la vocation même du cinéma et plus généralement de l’art, qu’il soit populaire ou non, de nous divertir et nous émouvoir, de nous nourrir, aussi, nous apprendre de nous-même et du monde qui nous entoure.

Comment dès lors ne pas saisir une si belle occasion de sensibiliser nos collégiens à cet événement historique souvent méconnu, mais qui résonne pourtant avec une acuité particulière, ici, en Seine-Saint-Denis.

IMG_0143Pour ce territoire le plus jeune, le plus populaire et le plus métissé de France, cet hommage est une occasion de redonner sa juste place, dans le récit national, à l’histoire des immigrés et leurs combats, mais aussi de souligner l’importance et l’influence que peut avoir une action citoyenne, non–violente, sur le fonctionnement préétabli d’une société.

IMG_0145La marche est née d’un rêve, d’un sursaut collectif contre les discriminations de toutes sortes. Alors que la récente actualité nous renvoie l’expression du rejet de l’Autre, des crispations identitaires ou de la montée d’un racisme qui dit trop souvent son nom, je suis heureux d’offrir et de partager ce moment de cinéma et de mémoire avec une partie de la jeunesse de Seine-Saint-Denis. Construire un destin commun passe aussi par ces moments de plaisir partagé, où le cinéma contribue à sa mesure à l’éveil des consciences.