College

Partagez cet article sur les réseaus sociaux

Le Département adopte son Plan « éco-collèges »

Publié le vendredi 13 novembre 2020

En séance hier, les élu.e.s du Département de la Seine-Saint-Denis ont voté un plan d’investissement d’un milliard d’euros sur dix ans consacré à la construction, à la rénovation et à la résilience écologique des collèges de Seine-Saint-Denis. Ce plan “éco-collèges” s’inscrit dans une stratégie globale “zéro-carbone”, visant à ce que d’ici 2030 le Département atteigne la neutralité carbone de l’ensemble de son administration en réduisant les émissions de gaz à effet de serre et en mettant en place une politique de compensation.

La Seine-Saint-Denis est le département le plus jeune de France, et place donc l’éducation au cœur de ses priorités.

Depuis plus de dix ans, le Département investit massivement dans les collèges du territoire. Nous sommes passé.e.s de 120 à 130 collèges entre 2010 et 2020. Nous avons aussi reconstruit et rénové 23 collèges, et nous en avons modernisé 82 autres.

Cette avalanche de chiffres, à laquelle nous avons pu nous habituer depuis le premier Plan pour les collèges de 2010, ne doit pas nous empêcher de mesurer le caractère exceptionnel de cet engagement. Même dans d’autres départements de taille comparable, aucune autre collectivité n’investit ni ne s’engage autant pour la jeunesse et pour l’éducation.

Hier, en séance du Conseil départemental, sous l’impulsion d’Emmanuel Constant, vice-président chargé de l’éducation, nous avons ainsi adopté à l’unanimité un nouveau plan d’investissement d’un milliard d’euros qui doit nous permettre, en une décennie, de relever le double défi de la croissance démographique et de la transition énergétique sur notre territoire.

Avec ce nouveau Plan pluriannuel pour les collèges, nous serons ainsi en mesure d’accueillir 7000 collégien.ne.s supplémentaires dans 8 nouveaux collèges, avec 43 collèges qui seront rénovés ou reconstruits.

Avec ce nouveau Plan pluriannuel pour les collèges, c’est le choix de l’avenir que nous avons fait, et c’est celui d’un avenir résolument écologique. Pour répondre au défi environnemental, nous avons pris des engagements simples et radicaux : 100% des bâtiments nouveaux seront passifs en consommation d’énergie, et nous réduirons de 50% toutes les émissions de CO2 de l’ensemble de nos collèges existants.

L’objectif étant de créer des espaces végétalisés et ombragés, nous créerons 130 « cours oasis » et nous planterons 4000 arbres ; nous aménagerons des potagers, des vergers, des bacs à compost… Nous favoriserons aussi l’utilisation de matériaux biosourcés, nous maîtriserons mieux la consommation d’eau et d’énergie. Enfin, nous allouerons 210 millions d’euros à un plan de maintenance qui permettra par exemple d’améliorer les conditions de la restauration scolaire ou encore de rénover les sanitaires.

Nous aurons donc des collèges plus verts, plus résilients, plus économes, des collèges qui prendront en compte le changement climatique et qui seront capables de s’y adapter. Car les effets de ce fléau du siècle se font déjà sentir : il suffit d’aller dans une cour de récréation en période de canicule pour le constater.

Face au grand défi du siècle, chacune et chacun doit prendre ses responsabilités. Nous, nous posons les questions qui comptent :

Quels collèges voulons-nous transmettre aux générations futures ?

Dans quelles conditions voulons-nous qu’ils grandissent et qu’ils apprennent ?

Que faisons-nous aujourd’hui pour réparer des années d’inactions que nos enfants, et les générations futures vont payer ?

Adapter nos politiques publiques au changement climatique, c’est participer à sauver la planète et surtout à sauver les hommes et les femmes qui y vivront dans plusieurs années. La Seine-Saint-Denis s’engage donc résolument dans la transition écologique de son territoire. Ensemble, nous pouvons relever ce défi d’avenir.

Nos collèges doivent aussi devenir les symboles de l’excellence de l’École publique, qui a tant besoin de soutien. Ils doivent prouver à notre jeunesse que nous voulons le meilleur pour elle, témoigner de notre respect pour les familles, les équipes éducatives, administratives, techniques. Nous sommes convaincus que le bâti scolaire a un rôle à jouer pour donner envie d’apprendre, pour apaiser le climat scolaire et permettre la réussite de toutes et de tous.

Enfin, le premier confinement et la fermeture des établissements scolaires ont révélé l’importance du numérique pour permettre une continuité pédagogique à toutes et tous. C’est pourquoi un investissement de 65 millions d’euros sera consacré au déploiement du numérique éducatif dans les collèges, afin de finaliser le raccordement de tous les collèges publics au Très Haut Débit ainsi que l’installation du Wifi dans l’ensemble des collèges, et de moderniser le parc d’équipements numériques.