Image SSD agri urbaine

Partagez cet article sur les réseaus sociaux

La Seine-Saint-Denis fait son entrée au Salon international de l’agriculture : l’agriculture urbaine gagne du terrain

Publié le lundi 24 février 2020

Pour la première fois, la Seine-Saint-Denis est présente au Salon international de l’agriculture. Grâce au « In Seine-Saint-Denis », notre marque territoriale, de nombreux produits sont ainsi disponibles sur notre stand, et de nombreuses et nombreux porteur.se.s de projets peuvent y défendre leur vision d’une Seine-Saint-Denis de plus en plus portée sur l’agriculture urbaine et l’écologie.

A première vue, rien ne prédisposait la Seine-Saint-Denis, associée dans l’imaginaire collectif à une terre minérale et de grands ensembles, à être une terre agricole au XXIème siècle.

Et pourtant, la désindustrialisation et l’urbanisation ne doivent pas nous faire oublier qu’au XIXème siècle, de par sa situation géographique et la qualité de ses sols, notre territoire était le « grenier de Paris », alimentant la capitale et ses environs en produits frais. La réputation des légumes maraîchers de la Plaine des Vertus, la Plaine d’Aubervilliers et la Courneuve, n’est d’ailleurs plus à faire.

Cette identité fait écho à notre volonté d’accompagner, aujourd’hui, l’essor de l’agriculture urbaine sur notre territoire. Non pas en sacrifiant à la recherche chimérique d’un passé perdu, mais bien en montrant en quoi l’agriculture urbaine répond aux enjeux de demain, en Seine-Saint-Denis et au-delà.

A l’enjeu environnemental, tout d’abord, puisqu’en favorisant l’agriculture en milieu urbain nous privilégions les circuits courts et nous intégrons la nature en ville, ce qui ne manquera pas d’améliorer les conditions de vie des habitantes et des habitants de Seine-Saint-Denis.

Aux enjeux sociaux et économiques, ensuite, tant ces nouvelles pratiques constituent le terreau fertile de l’économie de demain, créatrice d’emplois de qualité, non délocalisables et vecteurs de sens et de lien social.

Aux côtés de Bélaïde Bedreddine, Vice-président chargé de l’écologie urbaine, et Nadège Grosbois, Vice-présidente à l’emploi et l’économie, nous souhaitons que la Seine-Saint-Denis prenne toute sa part dans l’essor de l’agriculture urbaine et le retour de la nature en ville.

C’est pourquoi je suis heureux que la Seine-Saint-Denis, pour la première fois, soit représentée au Salon international de l’agriculture. Grâce au travail du In Seine-Saint-Denis, notre marque territoriale, de nombreux produits sont ainsi présents sur notre stand, afin de donner à voir ce qui pousse, ce qui se mange – avec goût ! -, ce qui se fabrique dans notre département.

A l’école des abeilles de la butte Pinson, Altrimenti, la Brasserie Croix de Chavaux, la Brasserie Demory Paris, le Collective Café, Halage (et son emblématique projet Lil’Ô), la Sauge, le Bocal, le Panier Balbynien, les Drêcheurs Urbains, les Tatas Flingueuses, Lili Garden, Maramiya, Mir, Novædia – la ferme des possibles, Permapolis – l’aromathèque, Re-belle, Terres urbaines, le Parc départemental du Sausset, la ferme urbaine bio-divers-cités du Sausset, la Société générale d’horticulture, les Bergers urbains, le Lab3S, sans oublier la Cité maraîchère de Romainville…

Les porteuses et porteurs de tous ces projets seront présent.e.s à la Porte de Versailles, et sauront nous rendre plus fier.e.s que jamais de notre territoire.

La Seine-Saint-Denis au Salon international de l’agriculture, en 2020, c’est une première : profitons de ce beau moment qui sera très certainement suivi de beaucoup d’autres !

Vous trouverez le programme du stand « In Seine-Saint-Denis » au Salon international de l’agriculture au lien suivant : https://inseinesaintdenis.fr/la-seine-saint-denis-fait-son-entree-au-salon-international-de-lagriculture

Voici également le dossier de presse que nous avons réalisé à l’occasion : https://seinesaintdenis.fr/IMG/pdf/dp_-_sia_2020_cd93_-_vdef.pdf