Capture d’écran 2018-03-21 à 12.06.50

Partagez cet article sur les réseaus sociaux

Label diversité, campagne « La Seine-Saint-Denis, cœur battant du Grand Paris » ; le Département s’engage contre la stigmatisation et les discriminations

Publié le mercredi 21 mars 2018

Aujourd’hui, nous commémorons la 52ème journée mondiale de lutte contre les discriminations. Dans un département comme le nôtre, où des centaines de nationalités se côtoient et cohabitent, cette journée prend une résonance et une symbolique particulières.

En effet, si la diversité est assurément l’une des richesses de la Seine-Saint-Denis, elle se paie trop souvent par l’expérience de discriminations quotidiennes pour ses habitant.e.s. C’est pourquoi, au Conseil départemental, nous mettons tout en œuvre pour garantir une égalité en droits de chaque citoyen.n.e et, à ce titre, pour lutter contre les discriminations.

L’obtention du « label diversité » en est la preuve. Au sein du Conseil départemental, ce label, dont nous espérons qu’il sera attribué à l’ensemble de nos activités d’ici 2018, constitue une démarche exigeante et efficace pour œuvrer en permanence à l’égalité de traitement pour les agent.e.s et usagers. Le rappel des principes et des valeurs est important mais ne saurait suffire ; c’est pourquoi nous mettons également en place des plans d’actions avec des objectifs précis et mesurables (en matière d’égalité professionnelle femmes – hommes, de maintien dans l’emploi…).

Pour lutter contre la stigmatisation de la Seine-Saint-Denis, et pour réduire les discriminations auxquelles ses habitant.e.s sont confronté-e-s, un autre enjeu est de transformer l’image de notre département. Marque territoriale « In Seine-Saint-Denis », accueil des Jeux olympiques et paralympiques de 2024 et, aujourd’hui même, lancement de la campagne « J’ai choisi la Seine-Saint-Denis, cœur battant du Grand Paris » : le Département s’engage contre la stigmatisation de notre territoire et les discriminations qui y sont intimement liées.

En mettant à l’honneur des femmes et des hommes engagé-e-s dans notre département, cette grande campagne d’affichage laissera voir le vrai visage de la Seine-Saint-Denis : celui d’une terre d’avenir, grâce à sa jeunesse mais également à la diversité qui la compose. La Seine-Saint-Denis sera en effet le centre du Grand Paris en 2024, du fait de son rôle dans l’organisation des Jeux de 2024, mais également parce que, d’ici là, de grands projets auront été réalisés en terme de transports, d’équipements, ou encore de développement urbain.

Sans nier ses difficultés, la Seine-Saint-Denis doit donc être vue pour ce qu’elle est, à savoir un territoire jeune et dynamique qui représente la France de demain. Nous avons pour cela besoin de lutter au quotidien contre les préjugés dans lesquels certains esprits chagrins voudraient, encore et toujours, nous cantonner.