Femmes

Partagez cet article sur les réseaus sociaux

Communication non sexiste, accueil des victimes de harcèlement… Les droits des femmes, pour nous, ce n’est pas qu’une journée !

Publié le jeudi 8 mars 2018

En Seine-Saint-Denis, nous en sommes convaincus : quand chacun aura compris qu’une société qui permet l’égalité entre les femmes et les hommes, une société qui favorise l’émancipation et le respect de chacun, est une société qui va bien, nous aurons enfin accompli des progrès considérables.

Dès 2002, notre Département a été la première collectivité territoriale à mettre en place un Observatoire des violences envers les femmes et à créer une politique de protection à l’égard de ces dernières. Notre travail mène ses fruits puisque les dispositifs expérimentés en Seine-Saint-Denis sont depuis devenus des références nationales ; et nous sommes prêts à aller encore plus loin.

Le projet de loi – actuellement en préparation – contre les violences sexistes et sexuelles devra être à la hauteur des enjeux et des attentes. En particulier, la question de l’éducation à la lutte contre les stéréotypes et contre le sexisme doit être traitée, et la Seine-Saint-Denis s’est portée volontaire pour expérimenter un brevet de non-violence entre les filles et les garçons au collège.

Cette année, dans le cadre de la Journée internationale des droits des femmes, nous avons souhaité adopter deux mesures fortes pour notre collectivité : d’une part en signant la « Charte pour une communication publique sans stéréotype de sexe » du Haut Conseil à l’égalité, et d’autre part en lançant avec le CIDFF1 une permanence d’accueil et d’écoute pour les agentes et agents victimes de harcèlement sexuel au travail.

La signature de cette Charte avec le Haut Conseil à l’égalité nous oblige à poursuivre les changements de pratiques, en interne, des services départementaux, ceci afin de mieux lutter contre les stéréotypes dans la communication institutionnelle. En effet, le combat pour l’égalité femmes-hommes passe aussi par les mots, et c’est pourquoi notre initiative est loin d’être anodine.

Ce combat, voilà des années que notre Département le poursuit : affiches, vidéos, infographies, rédaction d’articles, choix des photographies dans les publications départementales, féminisation des titres administratifs, promotion de la mixité des métiers, nominations des équipements départementaux avec des noms de femmes… La liste est longue et ne cesse de s’allonger.

Par ailleurs, le Département a souhaité ouvrir dès le mois d’avril à destination des agentes et agents un lieu d’accueil et d’écoute au sein de la collectivité. Cette permanence sera ouverte à toutes et à tous ceux qui souhaiteront rencontrer nos partenaires du CIDFF et leur exposer leur situation, personnelle ou professionnelle, quel que soit le type de violence rencontrée : sexisme, harcèlement, violences sexuelles, viol…

Ces mesures témoignent de la volonté de notre Département d’être en première ligne dans la lutte contre toutes les formes d’inégalités et de violences qui s’exercent à l’encontre des femmes. En Seine-Saint-Denis, l’objectif est clair : que, toutes et tous, dans les services départementaux, dans les associations, dans les autres collectivités sur notre territoire, nous portions ensemble cette même ambition pour l’égalité.

1 Centre d’Information sur les Droits des Femmes et des Familles