Photo santé

Partagez cet article sur les réseaus sociaux

Report sine die du tiers-payant généralisé : LREM montre son vrai visage

Publié le lundi 30 octobre 2017

Dans la nuit de vendredi à samedi, les députés ont adopté un amendement annulant la généralisation du tiers-payant, laquelle devait intervenir au 30 novembre 2017. Ceci avec la bénédiction de la Ministre de la Santé Agnès Buzyn, qui a déclaré vouloir « changer de méthode » avec pour objectif un tiers-payant « généralisable, mais non obligatoire ».
Réforme phare du précédent quinquennat, le tiers-payant généralisé était une véritable mesure de progrès social. Il s’agissait de garantir l’accès aux soins de tous les patients en les dispensant d’avancer l’argent de la consultation. A Gauche, nous avions été fiers de défendre cette mesure, malgré l’opposition de la frange la plus libérale des médecins qui avait fait preuve d’une grande virulence à l’encontre de la précédente Ministre de la Santé Marisol Touraine.
Après la suppression du CHSCT, l’affaiblissement du compte pénibilité, il s’agit là d’un nouveau renoncement de la majorité LREM sur le front social. Ayons une pensée pour ces ex-conseillers ministériels ayant œuvré aux côtés de Marisol Touraine, désormais députés LREM, qui ont voté pour le report sine die de la généralisation du tiers-payant (laquelle équivaut à son enterrement pur et simple).