Journée morte

Partagez cet article sur les réseaus sociaux

« Journée morte » des associations : alerte sur la crise profonde qu’elles traversent

Publié le jeudi 19 octobre 2017

A l’occasion de cette « journée morte » des associations, je souhaite rappeler tout mon soutien aux associations de Seine-Saint-Denis et d’ailleurs. Les décisions du gouvernement Philippe mettent directement en danger les actions, et l’existence même, d’un grand nombre d’entre elles.

Les associations ont toujours été essentielles pour faire vivre la solidarité et créer du lien social, mais aussi pour mener à bien les grands projets qui vont dessiner la Seine-Saint-Denis de demain : JO 2024, transition écologique et énergétique des quartiers populaires… En portant l’exigence d’une participation pleine et entière de nos habitants, en faisant preuve de créativité, en donnant corps aux valeurs de solidarité et d’égalité, elles sont des maillons indispensables à la réussite de ces projets.

Les associations constituent par ailleurs le volet humain, social, éducatif et culturel de la politique de la ville, sans lesquelles rien ne pourrait aboutir. En effet, les projets de rénovation urbaine resteraient en échec sans le travail des associations pour accompagner nos habitants – et en particulier nos jeunes – vers des parcours de formation, d’insertion, d’emploi, mais aussi vers le dépassement de soi, l’esprit d’initiative, la créativité, en un mot vers l’épanouissement.

Pour soutenir les associations, vous pouvez signer cet appel : http://oxi90.com/GHDURSI79/F6F32038C99D47F7A1C152F99DD8CB5A.php