IMG_0645

Partagez cet article sur les réseaus sociaux

JOP 2024 : La Seine-Saint-Denis prête à accueillir le Monde et à tirer tous les bénéfices pour ses habitants

Publié le mardi 19 septembre 2017

Paris et la Seine-Saint-Denis vont être dans sept ans au centre du Monde. C’est une victoire extraordinaire qui est le fruit d’une mobilisation forte du département et de ses forces vives, et c’est un grand défi qui s’ouvre désormais devant nous : saisir toutes les opportunités des Jeux olympiques et paralympiques de 2024 pour faire gagner la Seine-Saint-Denis et tous ses habitants.

La Seine-Saint-Denis sera le cœur des jeux.

La Seine-Saint-Denis il faut le répéter, sera le cœur des Jeux de 2024 : 9 sites dont des sites de compétition olympique (le village olympique, le Stade de France, la piscine olympique, la piscine de water-polo, le Centre et le Village des médias, le site de tir, de volley-ball et de badminton). La Seine-Saint-Denis, je l’ai porté inlassablement pendant toute la candidature, était également un atout fort pour l’emporter, par sa jeunesse, sa diversité, son dynamisme et ses projets d’avenir.

Livrer les plus beaux Jeux, et les plus beaux équipements aux habitants

Notre mobilisation va désormais se porter sur la livraison des Jeux, sans dérapage financier, et avec une exigence forte quant à la qualité des projets d’équipements que nous livrerons aux athlètes, et aux habitants. C’est une occasion formidable de construire des projets urbains durables, connectés aux mobilités douces, avec de l’activité et des emplois, mais également d’accélérer les projets de transports qui les rendront accessibles aux visiteurs, et aux habitants.

Faire du sport pour tous en Seine-Saint-Denis un fil rouge de nos actions

Les Jeux doivent être un levier extraordinaire de développement du sport pour tous. Les athlètes de Seine-Saint-Denis peuvent être sur le devant de la scène sportive de 2024, le Département va d’ailleurs créer une bourse sportive et éducative « Génération 2024 » pour les futurs talents. Cette question de l’excellence ne peut être séparée de celle de l’égalité d’accès de tous, à la pratique et aux équipements sportifs de proximité qui nous font tant défaut, notamment en matière de piscines. C’est pourquoi il nous faudra rapidement travailler avec le Mouvement sportif sur de nouveaux outils, de nouveaux financements, avec l’exigence que l’Etat continue de jouer un rôle moteur pour assurer l’égalité.

Soyons au rendez-vous de l’emploi et de l’activité.

Nous devrons être prêts pour permettre l’accès le plus large possible de nos entreprises et de nos habitants aux opportunités économiques des Jeux. Nous avons beaucoup travaillé avec les chefs d’entreprises sur ce sujet et nous avancerons très vite des propositions : regrouper et préparer notre tissu de TPE-PME, généraliser les clauses d’insertion à tous les contrats des Jeux, préparer les filières de formation puis d’emploi les plus mobilisables (tourisme, vente, sécurité, transports, restauration, espaces verts etc.).

Je veux enfin dire ma volonté que dans la réalisation de ce grand projet, nous continuions d’avancer en mettant la participation des acteurs du territoire et des habitants au cœur des Jeux. Il faut que des projets sportifs, associatifs, culturels ou citoyens rayonnent avant et pendant #Paris2024 !