IMG_2817

Partagez cet article sur les réseaus sociaux

La transition écologique pour transformer la Seine-Saint-Denis et fixer le nouvel horizon du progrès social

Publié le lundi 3 juillet 2017

Le Conseil départemental a adopté jeudi 29 juin un nouveau plan d’action pour la transition écologique 2017–2021 avec 36 actions fortes qui vont permettre à la Seine-Saint-Denis de passer un cap en matière de transition écologique et énergétique.

Le projet structurant dont nous avons besoin

Ecologie urbaine, écologie sociale et citoyenne, transformation de nos modes de production et de consommation : j’ai la conviction que la transition écologique offre à la Gauche une opportunité formidable de se régénérer et de proposer un nouveau projet de transformation de la société et un nouveau progrès social. Alors que les reculs de Donald Trump menace l’Accord de Paris sur le climat, je crois aussi fortement au rôle dans la conduite du changement écologique des collectivités, des petites et moyennes entreprises, des associations et des citoyens pour imposer l’agenda écologique contre l’agenda libéral.

Un tournant déjà opéré par le Département

Plan climat départemental, Agenda 21 mais aussi Plan mobilités durables, Plan de modernisation des parcs départementaux, mobilisation des acteurs du territoire autour de la COP 21 avec la signature de « l’Appel pour la transition écologique des quartiers populaires », ou encore obtention du label « Territoire à énergie positive pour la croissance verte ». J’ai souhaité que le Département se mobilise largement pour proposer des actions concrètes à nos habitants, et ainsi poser les jalons d’une mobilisation qui se veut résolue, mais aussi partagée avec les acteurs du territoire.

Une évidence pour la Seine-Saint-Denis

Nous ne pouvons désormais plus penser un aménagement, un projet d’équipement public, de logements, un grand projet comme la candidature de Paris 2024 au Jeux olympiques et paralympiques, sans respect de l’environnement, durabilité, recherche des énergies renouvelables et rénovation énergétique, accès aux mobilités douces, circuits courts et agriculture urbaine, ou encore développement des filières de formation et d’emplois verts. Nous devons faire de ce département le démonstrateur d’une écologie qui profite à tous.

Un plan pour aller plus vite et plus loin

C’est dans cette ambition que s’inscrivent les 36 actions de ce plan. D’abord pour une collectivité exemplaire qui réduira de 20% sa consommation d’énergie en 2020 et soumettra ses actions en la matière à un jury citoyen. Ensuite pour l’égalité d’accès de tous aux solutions écologiques les plus innovantes, et notamment direction de ses publics : végétalisation des crèches, éducation à l’environnement des collégiens, ou encore accès à l’économie circulaires pour les publics fragiles. C’est enfin initier des projets exemplaires tels qu’une piste cyclable solaire sur le Canal de l’Ourq, un Campus des métiers de la transition énergétique, ou encore créer un appel à projets départemental pour les projets d’habitat durables et citoyens.

Le Département veut agir pour la transition écologique aux côtés des acteurs publics, privés, associatifs et citoyens. C’est pourquoi il initiera à la fin de l’année la COP93, qui permettra de construire de nouveaux projets, de prendre de nouveaux engagements et de porter auprès de l’Etat et de la Région les ambitions de la Seine-Saint-Denis.