stappelvote

Partagez cet article sur les réseaus sociaux

Ensemble en Seine-Saint-Denis, contre le Front national

Publié le mardi 2 mai 2017

Au nom de la Seine-Saint-Denis, de ses valeurs et pour ses habitants, nous devons faire barrage à l’extrême-droite dans les urnes le 7 mai.

Marine Le Pen, candidate du Front National est qualifiée pour le 2nd tour de l’élection présidentielle.

Derrière un pseudo vernis républicain, Marine Le Pen n’est pas une candidate comme une autre, car elle mettra à mal la devise républicaine « liberté, égalité, fraternité ».

La Seine-Saint-Denis incarne la jeunesse, la solidarité, le dynamisme, l’innovation économique, culturelle, sociale, environnementale. Ceux qui la font vivre, sont mobilisés chaque jour pour combattre les difficultés et multiplient initiatives et projets innovants.

C’est également un territoire où nous construisons des actions pour toutes et tous, pour transformer la vie, pour bousculer les stéréotypes et les modèles dépassés, pour réduire les inégalités et les discriminations dont sont trop souvent victimes les habitants de ce territoire. Ce n’est pas un hasard si le score de Marine Le Pen, même si encore trop haut, est en-deçà de la moyenne nationale avec 13,6% des voix et n’a évolué que de 0,2 point par rapport à 2012.

L’extrême-droite exècre ce qu’est la Seine-Saint-Denis : une terre d’accueil, de mixité, de solidarité, de culture. Marine Le Pen s’en sert régulièrement comme bouc-émissaire pour attiser les haines et les peurs, pour installer toujours plus de divisions entre les Français.

Pourtant ici nos concitoyens l’ont montré lors du 1er tour de l’élection présidentielle, ils ne veulent pas ériger des barrières, ils veulent créer des ponts, ils ne veulent pas diviser ou exclure, ils veulent plus d’égalité et de solidarité.

Engagés en Seine-Saint-Denis, quelles que soient nos appréciations divergentes, sur les solutions portées par Emmanuel Macron, et sans lui donner un blanc seing, nous unissons nos forces pour appeler nos concitoyens à faire barrage au Front National et à voter Emmanuel Macron le 7 mai.

Stéphane Troussel, président du Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis
Sylvie Vassallo, directrice du salon du livre et de la presse jeunesse
Younes Bourimech, entrepreneur
Hortense Archimbault, directrice Maison de la culture de la Seine-Saint-Denis
Ahmed Bouzouaid, directeur Muse D territoires
Ghada Hatem, médecin, militante féministe
Jean Bellorini, directeur théâtre Gérard Phillipe
Hibat Tabib, avocat, ancien responsable associatif
Anne lise Le Brun, responsable université populaire de Bagnolet
Gilles Lazimi, médecin généraliste militant contre les violences faites aux femmes et aux enfants
Patrice Haddad, président du Red Star
Pauline Gamerre, directrice générale du Red star

SIGNEZ LA PETITION :
https://www.change.org/p/ensemble-en-seine-saint-denis-contre-le-front-national