arton

Partagez cet article sur les réseaus sociaux

Le cœur battant du Grand Paris sera en Seine-Saint-Denis

Publié le dimanche 26 octobre 2014

J’ai pris connaissance avec grand intérêt du projet de « Central Park du Grand Paris » qui m’a récemment été présenté par ses promoteurs. Si le Conseil général n’est pas à l’initiative de ce projet, je mesure qu’il s’agit d’une grande opportunité pour notre Département. C’est l’occasion de matérialiser la conviction qui a toujours été la mienne : le cœur battant du Grand Paris sera en Seine-Saint-Denis !


Le Parc de La Courneuve, entouré par 5 communes et propriété du Conseil général, est le plus grand parc d’Ile-de-France : ce sont 417 hectares de nature et de verdure aménagés et préservés par le Département depuis 50 ans. Mais aujourd’hui, balafré et ceinturé de grandes infrastructures routières ou ferroviaires, il est coupé de la ville. Mon souhait est de rendre ce parc plus accessible aux habitants de la Seine-Saint-Denis. Car comment expliquer, par exemple,  que les habitants de La Courneuve, pourtant distants de quelques mètres du parc, en aient un accès si difficile ?

Par ailleurs, un tel projet peut être l’occasion de « refaire la ville » et, tirant les leçons de certaines erreurs du passé, pas simplement des logements, avec 3 exigences.

Tout d’abord une exigence de qualité. Avec des services publics, des infrastructures de loisirs et de culture, avec l’implantation des nouvelles gares du Grand Paris aux abords du parc, les habitants doivent bénéficier d’un environnement renouvelé, pratique et agréable à vivre.

Une exigence de mixité sociale ensuite. Ce projet doit être fait pour et avec les habitants de la Seine-Saint-Denis, il ne doit devenir ni un ilot réservé aux riches, ni un ghetto pour les pauvres. Je serai ainsi attentif à ce que tous les types de logements (logements sociaux, intermédiaires, accès à la propriété) soient proposés.

Enfin, une exigence de respect de l’environnement. Ce projet doit être pensé dans le respect et en harmonie avec les espaces naturels existants. Le parc de La Courneuve doit rester un poumon vert au sein de notre Département et de la future Métropole.

image1Afin que tous ces aspects soient pris en compte, je compte m’engager personnellement pour faire du « Central Park du Grand Paris » une réalité. Cela nécessitera le travail et l’investissement de chacun, maires des communes concernées, élus de la Métropole et État. Je suis persuadé qu’un tel projet peut être l’un des moteurs de la Métropole pour les prochaines années et une grande priorité nationale, avec, pourquoi pas, l’installation d’un ministère emblématique comme cela fut fait à La Défense ou aujourd’hui à Balard.