arton

Partagez cet article sur les réseaus sociaux

La Métropole doit être une opportunité pour répondre à la crise du logement, dans un souci d’égalité et de solidarité

Publié le jeudi 23 octobre 2014

Notre Département a accueilli hier la 4ème rencontre des Acteurs de l’Habitat qui a réuni une centaine de participants autour de nombreux acteurs du logements et d’élus franciliens, dont Jean-Paul Huchon, Patrick Devedjian, Cécile Duflot, Daniel Goldberg, Daniel Guiraud ou encore Claude Dilain . J’ai souhaité rappeler à cette occasion l’engagement de notre Département en matière de logement.

Cette rencontre se tient alors que le logement traverse une grave crise qui met en difficulté tous les habitants d’Ile-de-France, et particulièrement ceux de la Seine-Saint-Denis, déjà fragilisés socialement. Mais il s’agit également d’une période charnière car le gouvernement a fait le choix de désigner la Seine-Saint-Denis comme un territoire d’avenir et de développement pour le Grand Paris. C’est là une reconnaissance des démarches d’aménagement que le Conseil général de Seine-Saint-Denis porte depuis plusieurs années.

Je pense notamment au canal de l’Ourcq, désigné parmi les 5 sites de l’Opération d’intérêt national (OIN) dévoilée par le Premier Ministre, ou encore au futur aménagement La Courneuve/Le Bourget, pour lequel le Conseil général vient de lancer une consultation internationale architecturale et urbanistique afin de construite autour de cette gare un quartier d’envergure métropolitaine.

L’OIN multi-sites peut  être un bon outil. Néanmoins, pour atteindre un objectif de rééquilibrage et d’égalité territoriale, elle n’a pas vocation à se déployer seulement là où les élus construisent déjà. Par ailleurs, ces OIN doivent intégrer étroitement  les élus et acteurs locaux à la définition et la mise en œuvre des projets. Enfin, parce qu’il ne s’agit pas seulement de construire des quartiers de logements mais des quartiers de villes, et pour ne pas reproduire les erreurs du passé, ces projets doivent s’accompagner des équipements, des services, de l’activité économique… donc des aides aux élus bâtisseurs.

rencontre habitat 2
De nombreux participants ont assisté à cette rencontre

La Métropole peut être l’occasion d’en finir avec le logement rare et cher en Ile-de-France mais aussi de résorber durablement, à l’échelle de la Région, les inégalités socio-spatiales et les fractures territoriales. Nous devons avoir pour objectif d’améliorer la vie de tous les franciliens en répondant à leurs besoins de logement.

En ce sens, je participerai aux États généraux du Parti socialiste en rédigeant une contribution sur la question du logement en Seine-Saint-Denis et en formulant des propositions pour répondre aux enjeux actuels en la matière.