canva

Partagez cet article sur les réseaus sociaux

Consensus sur la Métropole du Grand Paris : une occasion manquée

Publié le jeudi 9 octobre 2014

Depuis plusieurs semaines des débats sur la réécriture de l’article 12 de la loi MAPTAM agitent les élus de la future Métropole du Grand Paris (MGP). La recherche du consensus, certes louable, ne doit pas nous faire perdre de vue les objectifs essentiels qui fondent l’ambition de création de la Métropole.

Aussi je m’inquiète des conséquences de ce consensus qui nous conduit à oublier les objectifs fondamentaux qui justifiaient la création d’une métropole forte et intégrée, que j’ai personnellement défendue.

Je veux rappeler que l’objectif premier de la création de la MGP est d’apporter des réponses à la grave crise du logement qui frappe durement les habitants de l’Ile-de-France. L’abandon du PLU métropolitain dans ce compromis sonne donc comme la fin de cette volonté.

Sans péréquation fiscale, la solidarité et la lutte contre les inégalités territoriales, autre objectif constitutif du projet métropolitain, s’éloigne également avec ce compromis. Une métropole faible n’aura pas les moyens de rééquilibrer les inégalités insupportables qui existent entre les territoires franciliens.

Enfin, je regrette que l’objectif de simplification ne soit pas non plus au rendez-vous. Ce consensus rend au contraire les choses plus complexes en rajoutant une strate peu démocratique au mille-feuille territoriale déjà indigeste depuis l’émergence des intercommunalités.

En redonnant à des «  territoires », qu’il faudra très souvent créer de toute pièce, une autonomie juridique et fiscale, je perçois, sous le masque vertueux de la décentralisation et du dialogue, le retour du quasi statu quo et des égoïsmes locaux. Certains considéreront que c’est sans doute mieux que rien, mais tellement insuffisant et décevant pour tous ceux qui croient en la possibilité de changer rapidement et profondément les choses.

C’est pour ces raisons que je ne voterai pas pour le projet de Métropole faible proposé au Conseil des élus de la mission de préfiguration.

Enregistrer