Partagez cet article sur les réseaus sociaux

Proche-Orient : la communauté internationale doit enfin agir pour stopper l’escalade de la violence

Publié le vendredi 11 juillet 2014

Depuis deux semaines, la spirale de la violence s’est une fois de plus emparée du Proche Orient. La mort de dizaines de victimes civiles ces derniers jours dans la bande de Gaza est insupportable et cette horreur ne saurait être plus longtemps tolérée.

Face au cycle infernal de la haine, des violences et des représailles militaires disproportionnées, il est temps que la communauté internationale sorte de son inaction, de son rôle de spectateur, et hausse enfin le ton pour retrouver la voie de la raison et de la paix, afin que soient respectées les résolutions de l’ONU. L’urgence est à l’arrêt immédiat des combats et au cessez-le-feu.

La France quant à elle ne peut choisir qu’un seul camp, celui de la paix. C’est ce que j’attends du président de la République : tenir la position qui a toujours été celle de notre pays et s’engager pour une résolution pérenne de ce conflit qui passe par la création d’un État palestinien viable et le droit à la sécurité d’Israël. Elle doit agir pour que l’Europe sorte de sa léthargie. Elle doit parler d’une voix forte pour les milliers de Palestiniens et d’Israëliens qui n’ont en réalité qu’un seul souhait : vivre normalement.