Partagez cet article sur les réseaux sociaux

Installation du nouveau Conseil municipal de La Courneuve.

Publié le dimanche 30 mars 2014

photo 2Si riche et animée qu’ait été cette campagne municipale, elle est désormais derrière nous. Il est maintenant temps d’agir pour les Courneuviennes et les Courneuviens qui ont massivement accordé leur confiance à la gauche rassemblée pour faire avancer notre ville.

10155641_694318270610516_1983066352_nNotre nouveau conseil municipal est officiellement installé depuis le samedi 29 mars 2014. Gilles Poux a été élu maire par la nouvelle majorité municipale. Au sein de cette nouvelle équipe, Je suis fier de présider un groupe socialiste, écologistes et citoyen composé de 14 élus, parmi lesquels la jeune doyenne Danièle Dholandre et le benjamin, Yohann Elice. Mais également 5 maires adjoints, dont le premier, André Joachim et 4 Conseillers municipaux délégués.

10155692_694318317277178_799527334_nAinsi, André Joachim, Premier maire-adjoint, sera chargé de la jeunesse, du développement économique et du commerce. Muriel Tendron de l’éducation, de l’enfance et du personnel. Rachid Maiza du cadre de vie et de la tranquillité publique. Zainaba Said-Anzum des transports et des déplacements urbains. Seyfeddine Cherraben de l’urbanisme. Corinne Cadays du logement, des droits des femmes et de la coopération décentralisée. Bacar Soilihi de la santé et du handicap. Danièle Dholandre de l’action sociale et des seniors. Éric Morice des sports. Soumia Bourouaha de la culture. Je serai, quant à moi, en charge des finances.

DSC_0888Plusieurs conseillers municipaux disposeront de délégations : Amine Saha (petite enfance), Marie-Line Clarin (ville numérique), Michel Hoen (cérémonies commémoratives et anciens combattants), Oumarou Doucoure (insertion professionnelle), Mehdi Hafsi (développement durable), Daniele Rudent (vie associative), Mehdi Bouteghmes (patrimoine et tourisme), Anthony Couteau-Russel (culture de la paix, défense du service public), Joseph Irani (TPE, marché).DSC_0881

Toutes et tous rassemblés au sein de cette nouvelle équipe municipale, nous avons à cœur de dessiner un nouvel avenir pour La Courneuve qui réponde aux attentes des habitants qui la font vivre. Voilà pourquoi nos différences, j’en suis convaincu, seront non pas une difficulté, mais au contraire un atout pour l’exercice de cette responsabilité qui nous est aujourd’hui collectivement confiée.

****

Mon intervention, ce samedi 29 mars 2014,  à l’occasion de l’installation du Conseil municipal de La Courneuve :

Mesdames, messieurs les conseillers municipaux, chers collègues,

Il y a eu le temps de la campagne et il y a maintenant le temps de l’action. La campagne fut riche, âpre parfois – et de tous côtés – mais elle est à présent derrière nous. Nous entrons aujourd’hui dans le temps de l’action et je souhaite que chacun mesure l’importance de se rassembler pour répondre aux attentes de notre ville et de ses habitants. Ce sont les seules qui comptent.

Qu’on le veuille ou non, les urnes ont rendu leur verdict. Qu’on l’accepte ou pas, La Courneuve a confirmé sa volonté de confier son avenir à la Gauche et aux citoyens rassemblés. Dimanche dernier, les Courneuviennes et les Courneuviennes se sont clairement exprimés en accordant 58% des suffrages à la liste En avant La Courneuve conduite par Gilles Poux. Ils ont fait le choix d’une gauche rassemblée, en capacité d’agir. Ils ont fait le choix d’une gauche qui veut avancer pour la Courneuve. Cela peut déplaire à quelques-uns. Mais la démocratie, ce n’est pas fait pour plaire ; c’est fait pour choisir. La démocratie, ce n’est pas un jeu ; c’est une lourde responsabilité qui ne tolère pas que l’on fasse de la division un divertissement.

Permettez-moi d’abord de remercier les électeurs qui ont ainsi choisi de nous accorder leur confiance et qui ont vu dans nos propositions une perspective crédible d’avenir pour La Courneuve.

Je tiens aussi à saluer tous les élus des autres listes. Je souhaite qu’ils aient à cœur de jouer pleinement leur rôle d’opposition, dans un esprit constructif. Personne ne choisit l’opposition, ce sont les électeurs qui décident de la place que nous occupons dans cette assemblée. Une commune n’appartient à personne, à aucun parti politique, elle n’appartient à personne d’autre qu’à ses habitants. Chacun de nous dans cette assemblée mérite un égal respect car il est un représentant des habitants de La Courneuve.

Durant cette campagne, bien des choses nous ont été dites par nos concitoyens et nous serions bien inspirés de les entendre.

Oui, nous serions bien inspirés d’entendre qu’à l’heure où des peuples sont prêts à mourir pour la démocratie, notre ville, nos villes et notre département de la Seine-Saint-Denis s’est distingué par un niveau élevé d’abstention auquel nous ne nous résignerons jamais. Une majorité d’électeurs a préféré ne pas se déplacer. Pourtant, l’offre était diversifiée. Il faut entendre les citoyens quand ils s’expriment, mais il faut aussi entendre leurs silences, qui en disent parfois autant sinon plus.

D’abord, ce silence sonne comme une forme d’avertissement. Oui, il y a aujourd’hui des impatiences, de la colère, de la déception parfois face aux difficultés quotidiennes : le chômage, les fin de mois difficiles, le m