Partagez cet article sur les réseaus sociaux

NKM, apôtre du tout-petit Paris et de l’entre-soi

Publié le dimanche 9 février 2014

Comme elle nous y a habitué depuis des semaines, NKM continue de critiquer sans rien proposer, avec beaucoup d’approximations.

Comme son ami Devedjian, la voilà qui prône le Paris de l’entre-soi et des égoïsmes. La dette de la Seine-Saint-Denis, département que Mme Kosciusko-Morizet ne connaît visiblement pas, c’est précisément le résultat du séparatisme et de la politique de relégation que NKM et ses amis de droite ont laissé s’installer depuis 50 ans. Nous y mettrons fin, ne leur en déplaise, car il n’y aura pas de développement réussi de la métropole sans une lutte efficace contre les inégalités territoriales qui la minent.

Oui, avec Claude Bartolone, Anne Hidalgo et les élus socialistes, je défends la métropole du Grand Paris car Paris et la petite couronne ne peuvent pas plus longtemps rater ce que la plupart des grandes capitales européennes ont su faire depuis des années, qu’il s’agisse du Grand Londres ou du Grand Berlin. Nous défendons un Grand Paris de projet et de solidarité entre les territoires.

NKM n’a rien à proposer d’autre qu’un tout-petit Paris étriqué, refermé sur lui-même et méprisant pour des territoires qu’elle ne connaît même pas : le Paris du siècle dernier.