Partagez cet article sur les réseaus sociaux

Recrutement de 300 nouveaux policiers à Paris : les inégalités territoriales demeurent !

Publié le mercredi 4 décembre 2013

Les habitants de la Seine-Saint-Denis sont, au quotidien, les premiers à pâtir des coupes budgétaires pratiquées pendant 10 ans par les précédents gouvernements de droite, qui ont conduit à la suppression de plus de 10 000 postes de policiers. Le retour à une politique de recrutement dans la police et la justice est une bonne nouvelle.

La mise en place des ZSP en Seine-Saint-Denis s’est, dans les faits, traduite par un maillage policier renforcé et un important accroissement de l’activité policière. Le développement des polices municipales contribue également, de manière complémentaire à améliorer la sécurité dans les espaces publics.

Si je me réjouis de l’annonce de l’arrivée à Paris de 300 nouveaux policiers, qui ne manqueront pas d’alimenter la Direction de la Sécurité de Proximité de l’Agglomération Parisienne, je veux réaffirmer avec force les besoins urgents de la Seine-Saint-Denis.

Je rappelle que Paris dispose d’un policier pour 200 habitants contre seulement un pour 400 en Seine-Saint-Denis. Sur la sécurité comme sur les autres politiques publiques, il est temps de remédier aux inégalités territoriales.