Partagez cet article sur les réseaus sociaux

Avec les acteurs économiques, construisons un développement territorial qui bénéficie à la population de la Seine-Saint-Denis

Publié le vendredi 29 novembre 2013

photo-2Ce matin, j’ai inauguré avec les dirigeants de SFR un cycle de rencontres de travail avec les grandes entreprises qui sont implantées sur le territoire.

Même si cela ne fait pas partie de ses compétences obligatoires, le Conseil général a décidé de mobiliser toutes ses forces pour l’emploi en cohérence avec les Engagements du Département pour l’Egalité et contre les discriminations adoptés à l’unanimité le 30 mai dernier.

Nouvellement installé en Seine-Saint-Denis, SFR compte aujourd’hui 4000 collaborateurs sur notre territoire, qui seront à terme plus de 8000.

En organisant une rencontre avec le cabinet de recrutement Mozaic RH, dans le cadre du partenariat que nous avons tissé avec lui, j’ai voulu leur montrer que le Conseil général pouvait être un facilitateur entre les acteurs économiques du territoire et les habitants du département, qu’il existait en Seine-Saint-Denis des jeunes, diplômés et formés, qui ne demandent qu’à exprimer leurs talents dans les entreprises qui s’implantent près de chez eux.

Lors de cet échange riche et fructueux, plusieurs pistes de travail ont été évoquées et devront rapidement devenir des actions concrètes permettant de faciliter les recrutements au sein du groupe de jeunes diplômés et plus largement d’habitants de la Seine-Saint-Denis.

Parmi ces pistes, la participation de SFR à la nouvelle plate-forme des stages du Conseil général pour les élèves de 3ème, l’organisation de sessions de recrutements et de forums de l’emploi, le développement des formations en alternance avec les CFA du territoire et la cité des métiers, l’ouverture du Campus SFR au monde de l’éducation, le renforcement des partenariats avec les universités de Seine-Saint-Denis.

Aujourd’hui SFR, dans un mois Suez, les rencontres doivent se multiplier car une implantation « hors sol » des entreprises n’est l’intérêt de personne, ni celui des habitants ni celui des entreprises elles-mêmes.

Je vais poursuivre la dynamique de signatures de chartes et de conventions avec les entreprises (Grands groupes mais aussi PME) pour que le dynamisme économique du territoire permette de gagner la bataille pour l’emploi en Seine-Saint-Denis.