Partagez cet article sur les réseaus sociaux

Une matinée avec Benoit HAMON pour construire l’économie sociale et solidaire de demain.

Publié le vendredi 22 novembre 2013

IMG_02J’accueillais aujourd’hui Benoit HAMON, Ministre délégué chargé de l’Economie sociale et solidaire et de la consommation, à l’occasion d’une série de rencontres autour de l’ESS en Seine-Saint-Denis.

Après un débat consacré aux circuits courts, qui s’est tenu aux Archives nationales de Pierrefitte-sur-Seine, en présence de Jean-François Baillon, vice-président du Conseil général à l’Economie sociale et solidaire et Michel Fourcade, Maire de Pierrefitte-sur-Seine, et Conseiller général, j’ai signé la première convention territoriale portant sur l’ESS, avec  la communauté d’agglomération de Plaine commune, à l’Usine, Plaine Saint-Denis.

IMG_0181.JPGLa matinée s’est achevée sur une visite de la SCOP Andines et un moment d’échange avec ses salariés, aux côtés de Mathieu Hanotin. Installée à Saint-Denis et spécialisée dans le renforcement des filières d’approvisionnement et dans la sensibilisation des publics scolaires au commerce équitable et solidaire, Andines est un des porteurs de projets investi dans les circuits courts et financé par le Conseil général, dans le cadre de son appel à projet ESS 2013.

Parce que nous savons que le développement de notre territoire ne bénéficie pas suffisamment à ses habitants, il est plus que jamais de la responsabilité des acteurs publics de soutenir et d’accompagner des projets écologiques et industriels plus favorables à l’emploi et à l’insertion en Seine-Saint-Denis.

IMG_04L’ESS, c’est une nouvelle économie soucieuse de la modification de nos modes de consommation,  qui promeut l’emploi local, non délocalisable et une grille salariale plus juste, qui rapproche également le produit du consommateur et l’assure d’une meilleure qualité et traçabilité, autant d’enjeux cruciaux pour un territoire où la tertiarisation sur notre territoire n’offre pas suffisamment d’opportunités professionnelles à ses habitants.

IMG_03.JPGDepuis plusieurs années, le Conseil général a considérablement renforcé son soutien à l’ESS. Avec près de 30 000 salariés, la part de l’emploi dans ce secteur représente d’ores et déjà plus de 5,5% de l’emploi total de la Seine-Saint-Denis. Dans le cadre de son appel à projet ESS 2013, le Département subventionne 27 structures qui emploient aujourd’hui 236 salariés, dont 66 en CDI.

Au moment ou l’Economie Sociale et Solidaire s’apprête à entrer durablement dans nos politiques et dans nos vies, en étant promue par loi,  je me félicite que l’engagement du Conseil général, que je veux croissant, s’inscrive pleinement dans cette dynamique qui fait de l’ESS un levier du redressement productif de notre pays.