Partagez cet article sur les réseaus sociaux

Pour une Métropole du Grand Paris démocratique au service du développement et de l’égalité des territoires : 31 élus de Seine-Saint-Denis s’engagent

Publié le lundi 15 juillet 2013

A la veille de l’ouverture des débats à l’Assemblée nationale, sur la création d’une Métropole du Grand Paris, j’ai souhaité, avec Claude Bartolone, Président de l’Assemblée nationale et Gérard Cosme, maire du Pré-Saint-Gervais et Président d’Est Ensemble, réaffirmer une volonté commune de nous engager dans la constitution d’une métropole intégrée que nous considérons être une chance historique pour nos territoires.

Cet appel, dont vous trouverez le texte ci-dessous, rassemble 31 maires, parlementaires, conseillers régionaux et généraux de Seine-Saint-Denis.

Pour une Métropole du Grand Paris démocratique au service du développement et de l’égalité des territoires.

Elus de la Seine-Saint-Denis engagés au quotidien pour un développement équilibré de nos territoires, nous sommes convaincus que la création d’une Métropole du Grand Paris intégrée proposée par de nombreux parlementaires et élus d’Ile-de France et reprise par le gouvernement, est une occasion historique de répondre de manière efficace et concrète aux besoins des habitants et à la réduction des inégalités. Son organisation devra permettre d’assurer tout à la fois le rayonnement en Europe et à l’international et les politiques publiques au plus près de nos citoyens, et de poursuivre les coopérations indispensables avec la grande couronne et notamment les sites stratégiques.

Nous réaffirmons qu’au-delà du meccano institutionnel, simple outil, c’est bien d’abord le contenu politique du projet d’aménagement et de développement qui déterminera la capacité de la métropole du Grand Paris à répondre aux attentes des citoyens en matière de logement, d’emploi, de transports, de cadre de vie, de culture, de loisirs, de préservation de l’environnement…Dotée notamment d’une réelle capacité d’action en matière de logement, la Métropole permettra enfin de surmonter l’incapacité actuelle à répondre aux besoins et de rééquilibrer les efforts entre les territoires.

Fidèles à nos valeurs, nous défendons pour l’avenir une Métropole solidaire, ouverte, innovante, durable.

A rebours de l’esprit de conservatisme et de la tentation du repli égoïste sur les positions acquises, nous faisons aujourd’hui le pari du mouvement et voulons défendre notre vision de la métropole devant les citoyens dans le cadre du débat démocratique, comme la gauche avait su le faire hier quand elle a lancé le mouvement de décentralisation.

Nous sommes convaincus que le caractère démocratique et légitime de la Métropole ne pourra être assuré que si les élus de la Métropole sont, à terme, désignés par les citoyens. C’est une exigence forte à laquelle la loi doit répondre pour éviter que l’intérêt métropolitain ne soit la simple addition à géométrie variable des intérêts locaux.

Nous affirmons que l’objectif prioritaire doit être la réduction des inégalités au sein de l’Ile-de-France. Cette ambition devra passer dans une seconde étape par un transfert au niveau de la Métropole des compétences de solidarité actuellement exercées par les Départements. Sans cela, le risque de voir continuer de s’accroître dans la Métropole les inégalités territoriales qui minent son développement est immense. En attendant cette mutualisation, l’établissement d’un fonds de péréquation entre départements, comme s’y est engagé à plusieurs reprises le Premier ministre, est plus que jamais nécessaire.

Nous souhaitons enfin que le calendrier et les modalités prévus pour l’intégration des EPCI actuels à la Métropole et la constitution de nouveaux « territoires » de proximité prennent en compte les dynamiques de coopération déjà engagées et se fassent dans le respect du travail déjà accompli qui constitue un point d’appui indispensable. Nous n’oublions pas non plus les hommes et les femmes qui travaillent aujourd’hui dans les collectivités du Grand Paris au service des habitants et des projets de nos territoires. L’évolution institutionnelle devra se faire avec eux et dans un réel dialogue social. Cet aspect est essentiel à la réussite de la création de la Métropole.

Le débat parlementaire devra apporter les ajustements et les précisions nécessaires au bon fonctionnement de cette Métropole, mais nous réaffirmons notre volonté de nous engager résolument dans la voie d’une Métropole du Grand Paris démocratique, solidaire, puissante et efficace.

Archimbaud Aline              Sénatrice

Assouline Tania                  Conseillère régionale

Bailly Michèle                      Conseillère générale déléguée

Bartolone Claude                Député et Président de l’Assemblée nationale

Bord Corinne                      Conseillère régionale

Constant Emmanuel           Vice-Président du Conseil général

Cosme Gérard                    Maire du Pré-St-Gervais et Président de la Communauté d’Agglomération d’Est Ensemble

Dilain Claude                       Sénateur et conseiller général

Fourcade Michel                 Maire de Pierrefitte-sur-Seine, Vice-Président de Plaine Commune et Conseiller général

Goldberg Daniel                 Député

Guglielmi Philippe              Conseiller régional, vice-président de la communauté d’agglomération Est-Ensemble

Guigou Elisabeth                Députée

Guiraud Daniel                    Maire des Lilas, Vice-Président du Conseil général et Vice-Président de Paris Métropole

Hammadi Razzy                  Député

Hanotin Mathieu                  Député et Vice-Président du Conseil général

Kachouri Abdelhak             Vice-président du Conseil régional d’Ile-de-France

Kern Bertrand                       Maire de Pantin et Conseiller général

Klein Olivier                          Maire de Clichy-sous-Bois, vice-président de la communauté d’agglomération Clichy-sous-Bois / Montfermeil

Legrand Martine                  Conseillère régionale

Le Roux Bruno                     Député

Marini Danièle                      Conseillère générale

Molossi Frédéric                  Conseiller général

Pochon Elisabeth                Députée

Popelin Pascal                    Député

Roger Gilbert                      Sénateur et conseiller général

Romana Viviane                  Conseillère régionale

Ségura Gérard                    Maire d’Aulnay-sous-Bois et Vice-Président du Conseil général

Thomassin Sylvine             Maire de Bondy et Vice-Présidente du Conseil général

Trigance Yannick                 Conseiller régional

Troussel Stéphane             Président du Conseil général

Valls Corinne                       Maire de Romainville et Vice-Présidente du Conseil général