Partagez cet article sur les réseaus sociaux

1er Forum de l’Emploi public : le Conseil général se mobilise contre le chômage en Seine-Saint-Denis

Publié le mardi 25 juin 2013

IMG_FE7J’inaugurais ce matin le premier Forum pour l’Emploi public en Seine-Saint-Denis. C’est la première fois que nous ouvrions les portes du Conseil général et de la Préfecture à une journée entière, libre d’accès et consacrée à l’avenir professionnel des jeunes de ce département.

L’ensemble du bilan n’est pas encore consolidé mais les grands groupes publics ont reçu plus de 1700 candidats (plus de 350 pour la RATP, plus de 200 pour la SNCF, plus de 300 pour la Poste). Je remercie l’ensemble des 26 partenaires et 21 recruteurs présents, tous ont joué le jeu d’une expérience de ressources humaines de l’emploi public que je crois inédite sur ce département. Au premier décompte plus de 700 contacts « qualifiés » (c’est-à-dire où le profil du jeune correspond à l’offre proposée) ont été réalisés pendant le forum.

Aujourd’hui, ce sont plus de 140 000 séquano-dionysiens, de tous horizons professionnels, qui recherchent un emploi, et parmi eux, malheureusement, une grande partie de notre jeunesse.

IMG_FEC’est pourquoi j’ai décidé de mobiliser pleinement le Conseil général dans cette bataille en créant, par exemple, des emplois d’avenir ou en préparant pour la rentrée mettant une grande plateforme de stages pour les collégiens du Département, afin de leur faciliter l’accès à des propositions nouvelles.

Les clauses d’insertion dans les chantiers du Conseil général et la mobilisation de nos partenaires, dans le cadre du Plan Départemental de l’Insertion, nous permettront  d’accompagner tous ceux qui ont besoin de remettre le pied à l’étrier. Cet été par exemple, près d’un million d’euro sera investi dans 33 chantiers de peinture pour nos collèges. Ces travaux seront effectués par des entreprises titulaires d’un marché comprenant des clauses d’insertion ou par les structures d’insertion du département.

Mon engagement ne s’achèvera pas avec la clôture de cette manifestation. Je souhaite qu’elle soit le premier acte d’une grande mobilisation qui doit réunir tous les acteurs publics et privés de Seine-Saint-Denis. Une mobilisation qui devrait être, je crois, d’égale ampleur que celle qui a permis sur ce territoire, il y a 50 ans, d’offrir à des dizaines de milliers de familles l’opportunité de sortir des bidonvilles et de disposer d’un logement digne.

Pour y parvenir, nous proposerons, très bientôt, de nouvelles initiatives, de nouveaux projets. En la matière, j’ai la conviction que la Seine-Saint-Denis doit être le territoire des idées neuves et le Conseil général est disponible, évidemment, pour essayer ce qui n’a pas encore été tenté.