Partagez cet article sur les réseaus sociaux

Clément, victime d’un crime politique odieux

Publié le jeudi 6 juin 2013

C’est avec émotion et colère que j’apprends l’agression d’une violence inouïe qui a laissé le jeune Clément, militant anti-fasciste de 19 ans, en état de mort cérébrale ce matin, à l’hôpital de la Pitié Salpêtrière. Je pense à sa famille et à ses proches, laissés dans une grande douleur.

Je soutiens avec force l’appel du Parti socialiste à combattre tous les extrémismes et à exiger la dissolution des groupes et groupuscules d’extrême droite ultra-violents dont  les actes indignes, voire les crimes, doivent être punis.

Les dérives droitières qui minent notre société ne peuvent rester sans réponse et appellent une mobilisation forte de tou(te)s celles et ceux qui défendent les valeurs humanistes qui fondent notre démocratie.