Partagez cet article sur les réseaus sociaux

Aux côtés des parents mobilisés pour l’Ecole en Seine-Saint-Denis.

Publié le mardi 16 avril 2013

Profil signatureDepuis plusieurs années notre territoire souffre des suppressions de postes opérées massivement par le précédent gouvernement, accompagnées par la suppression de la formation des enseignants. Les postes annoncés et la création des Ecoles Supérieures du Professorat et de l’Education vont permettre d’améliorer la situation pour les prochaines rentrées scolaires.

Mais la situation actuelle dans les écoles du département nécessite un regard et une attention particulière de la part de l’Etat. De nombreuses classes se retrouvent sans enseignants du fait du non remplacement des enseignants absents.

Face à cette situation et afin de continuer le débat sur l’Ecole,  le Collectif des parents mobilisés pour l’Ecole en Seine-Saint-Denis organisait aujourd’hui des « occupations de bureaux des directions d’établissements ».

Je soutiens cette action symbolique, afin que les spécificités de notre territoire soient prises en compte dans la répartition des moyens. C’est pourquoi je me rendais ce matin à l’école Paul Doumer de La Courneuve pour apporter mon soutien aux parents.

C’est l’objet d’un courrier que j’ai adressé au Ministre de l’Education nationale.

La Seine-Saint-Denis a besoin d’une attention particulière. Ici s’inventent chaque jour de nouvelles pédagogies, de nouveaux projets, de nouvelles façons d’apprendre qui portent leurs fruits jour après jour mais qui nécessitent des moyens supplémentaires.

La Seine-Saint-Denis doit être traitée avec une plus grande attention, sans quoi l’ambition républicaine d’égalité par l’Ecole ne restera qu’un vœu pieux.

L’ambition de la réussite par l’école a un prix : ce n’est ni une charge, ni un coût mais un investissement pour l’avenir de notre pays. La France ne réussira pas si la Seine-Saint-Denis ne réussit pas.