Partagez cet article sur les réseaus sociaux

Priorité au logement : c’est enfin maintenant !

Publié le vendredi 22 mars 2013

geneve_leclercFrançois Hollande et Jean-Marc Ayrault avaient placé la question du logement en tête de leurs priorités. Je m’en étais félicité alors, tant cette question est au cœur des préoccupations des habitants de Seine-Saint-Denis et au centre de mes engagements en tant que Président du Conseil Général.

Les 20 mesures annoncées cet après-midi par le Président de la République permettront de répondre à cet enjeu national : en permettant la relance de la construction de logement accessibles à tous, y compris aux plus modestes, en permettant de soutenir les entreprises et les salariés du bâtiment et en soutenant la rénovation thermique des logements.

Tandis que les derniers rapports nous alertent sur la situation des 3.6 millions de Français mal logés, tandis que de très nombreuses entreprises de construction sont en difficultés et n’embauchent plus et tandis que certains logements deviennent des passoires énergétiques et font exploser les factures, je me réjouis des annonces qui sont faites.

J’en retiendrai trois en particulier.

Tout d’abord, je suis très satisfait de voir que des moyens exceptionnels sont dédiés à l’amplification du nombre de constructions de logements. J’avais soutenu et accompagné mon ami Daniel Goldberg, Député de Seine-Saint-Denis, dans sa démarche auprès du gouvernement qui visait à réduire le taux de TVA sur la construction de logements sociaux.

Alors que sous l’ère Sarkozy, ce taux avait été porté de 5.5% à 7%, François Hollande, en le réduisant à 5%, donne aux organismes HLM les leviers pour accélérer leur rythme de mises en chantier.

Mais les annonces vont plus loin : en permettant ces constructions de logements pour tous, y compris pour ceux qui ont des revenus modestes, à un taux de taxation moindre, c’est à la fois la qualité des logements qui peut être améliorée et le cout des loyers, au quotidien, qui peut être baissé.

De plus, François Hollande fait le choix de rendre ces mesures quasiment immédiates puisque la date d’entrée en vigueur de ce taux réduit concerne toutes les habitations livrées à partir du 1er janvier 2014. Ainsi des opérations d’ores et déjà lancées vont pouvoir être menées à leur terme et bénéficier de la TVA à 5%. C’est sont de très bonnes nouvelles.

La seconde mesure que je retiens tout particulièrement est celle qui concerne les aides d’une importance exceptionnelle de 1.5 milliards d’Euros en 2013, 2014 et 2015 qui seront dédiées au financement des logements locatifs sociaux, via la Caisse des Dépôts et Consignations. Dès cette année, ces aides, en complémentarité avec celles des collectivités et de l’Etat, permettront, je l’espère, de financer les 150 000 logements sociaux programmés.

Enfin, la troisième mesure que je veux tout particulièrement retenir aura, j’en suis sûr, un impact important pour de nombreux habitants de Seine-Saint-Denis. Il s’agit du versement d’aides aux ménages des classes modestes et des classes moyennes pour leur permettre de réaliser des travaux de rénovation thermique, chez eux. Des villes comme Clichy-sous-Bois sont confrontées plus que d’autres à l’épineux problème des copropriétés dégradées, mais partout dans notre département, des propriétaires sont mis en difficultés, au quotidien, par le règlement des factures liées à leur logement. Depuis de nombreuses années, le Conseil général de Seine-Saint-Denis s’est engagé aux côtés des propriétaires du département à travers l’ACGPO (Aide du Conseil Général aux Propriétaires Occupants), aux côtés des villes à travers les FIQ (Fonds d’Intervention de Quartiers ou encore de la participation aux plans de sauvegarde des copropriétés dégradées.

La mesure annoncée de soutien aux ménages de 1350€ pourra s’ajouter aux aides liées au Contrat Local d’Engagement du Département qui permettait déjà d’atteindre près de 3000 € d’aides à la rénovation thermique. Compte tenu de l’importance de la problématique des copropriétés dégradées en Seine- Saint-Denis, cette mesure est de toute première importance. Elle est juste socialement, elle est juste économiquement et elle est juste écologiquement. Enfin, le recours aux ordonnances annoncé par François Hollande montre que le Président de la République a pris toute la mesure de la situation et de son urgence. Moi qui ait toujours fait en sorte d’agir plutôt de que subir, je salue avec enthousiasme ces mesures d’envergure.