Partagez cet article sur les réseaus sociaux

Quel bilan pour quel projet ?

Publié le jeudi 24 novembre 2011

L’exercice est convenu dans toutes les villes : à mi-mandat, le maire présente son bilan.

Contexte de crise, critiques récurrentes sur les excès de la communication municipale, nouvelle ambition électorale du maire : à La Courneuve, l’exercice 2011 se devait d’être plus modeste. On était loin des « shows médiatiques » organisés à Babcock et Houdremont. L’intérêt de certaines initiatives, réalisations ou de projets municipaux ne saurait être nié.

Mais on peine désormais à en voir la cohérence et le cap. D’autant qu’un décalage existe avec les situations vécues au quotidien par les habitants. Même constat concernant la démocratie dite participative, étendard affiché de la municipalité : si les instances se sont multipliées, les sujets traités et le nombre de participants sont, eux, de plus en plus réduits.

Ainsi, régulièrement, des voix citoyennes – y compris de la majorité municipale – sont obligées de se saisir des réunions publiques ou des séances du conseil municipal pour exprimer plus ou moins bruyamment leur mécontentement et le manque d’écoute.

Un signe que les grand-messes ne sont plus adaptées. C’est avec des pratiques et un état d’esprit renouvelés qu’une action municipale faite de dialogue, d’échange, et de débat contradictoire peut se construire durablement.

Stéphane Troussel Conseiller général de La Courneuve 1er vice-président du Conseil général – Tél : 01 43 93 93 75 – www.stephanetroussel.fr