Vaccin

Partagez cet article sur les réseaus sociaux

COVID-19 : La Seine-Saint-Denis s’engage pour la vaccination

Publié le mardi 19 janvier 2021

Alors que la vaccination des plus de 75 ans a débuté ce lundi 18 janvier, le Département prend toute sa place dans le dispositif. Nous défendons une stratégie vaccinale qui s’appuie sur les actrices et les acteurs locaux. C’est une véritable course contre la montre que nous engageons : il est essentiel d’accélérer et d’étendre au plus vite le nombre de personnes vaccinées en facilitant l’accès à la vaccination.

Dès le 18 janvier, ce sont 17 centres de vaccination contre la COVID-19 qui ont ouvert en Seine-Saint-Denis, dont deux gérés directement par le Département, au sein du collège International de Noisy-le-Grand et du collège Gustave Courbet de Pierrefitte-sur-Seine. Il faut saluer la mobilisation des autorités sanitaires, préfectorales, des villes et des services départementaux. C’est l’union de toutes nos forces qui a permis d’ouvrir ces centres et qui permettra de lutter durablement contre l’épidémie.

Les personnes de plus de 75 ans pourront s’y faire vacciner du lundi au samedi inclus, en continu de 9h à 17h, conformément à la stratégie et aux recommandations des autorités sanitaires et préfectorales.

Pour participer à cet élan vaccinal, je suis fier que le Département puisse mobiliser des professionnel.le.s de santé, des personnels administratifs, des agentes et des agents volontaires que je remercie vivement.

Néanmoins, je regrette que le nombre de vaccins attribués à chaque centre soit insuffisant pour répondre à la demande. Aujourd’hui, en Seine-Saint-Denis, il est quasiment impossible d’obtenir un rendez-vous, car la plupart des rendez-vous ouverts ont déjà été réservés ! Il est urgent d’ouvrir davantage de centres et d’obtenir plus de vaccins pour protéger les publics prioritaires. En effet, même si tous nos efforts pour respecter les gestes barrière portent leurs fruits et limitent la propagation du virus, le développement du vaccin est une lueur d’espoir pour reprendre une vie normale. La vie économique, sociale, culturelle, sportive, en a tellement besoin !

Le Département de la Seine-Saint-Denis engage plusieurs actions afin d’informer les personnes de plus de 75 ans de l’ouverture des centres de vaccination. Une campagne d’information est menée via le magazine, le site internet et les réseaux sociaux du Département, puis à partir de février via des affiches sur les abribus. Le Département initie également l’appel des bénéficiaires de l’APA (Allocation personnalisée d’autonomie) de plus de 75 ans via sa plateforme d’appels solidaires créée lors du premier confinement pour rompre l’isolement des personnes fragiles et déceler des situations d’urgence.

Parce que l’enjeu d’information rejoint celui de la confiance, le Département formera par ailleurs dès février des ambassadeurs et ambassadrices, afin de favoriser l’adhésion de la population à la démarche de vaccination. Il s’agira de tirer au sort 50 habitant.e.s parmi des personnes volontaires de la Seine-Saint-Denis, de tous âges, pour se former afin de relayer auprès de la population des informations fiables et adaptées au contexte local, mais aussi de faire remonter les questionnements constatés sur le terrain. A terme, un module de formation plus largement accessible sera développé pour multiplier le nombre d’ambassadeurs et d’ambassadrices, tandis que le cercle des catégories de personnes amenées à se faire vacciner s’élargira. En parallèle, un bus sillonnera la Seine-Saint-Denis à compter de février pour sensibiliser à la vaccination.

C’est une véritable course contre la montre que nous engageons, et nous souhaiterions pouvoir en faire plus. Néanmoins, nous sommes dépendant.e.s du nombre de doses distribuées par l’État, qui doit faire la transparence sur cet enjeu de santé publique.