Partagez cet article sur les réseaus sociaux

Quand la droite francilienne fébrile s’invente des règles…

Publié le vendredi 8 mai 2015

Depuis que Claude Bartolone a annoncé sa candidature pour conduire les socialistes lors de la prochaine élection régionale en Ile-de-France, j’observe avec un certain amusement l’agitation et la fébrilité qui saisissent les soutiens de Mme Pécresse, sans doute inquiets de trouver un candidat aussi solide sur leur route quand ils se répartissaient déjà les places depuis plusieurs mois.

Se présenter aux élections régionales, c’est de la part de Claude Bartolone une nouvelle preuve de son attachement à cette région pour laquelle il a consacré tant d’énergie.

N’en déplaise à Geoffroy Didier, le rôle d‘un homme politique, c’est de se présenter à des élections et de ne pas craindre d’aller au-devant des électeurs pour leur présenter des idées et un projet. Alors même que le contexte est difficile, c’est une preuve de courage politique de se lancer dans une bataille électorale pour faire réussir l’Ile-de-France.

Il est assez cocasse de voire cette droite francilienne prise de panique inventer des règles sorties de leur imagination pour tenter de mettre en cause la légitimité de Claude Bartolone, cette même droite qui a toujours été à la remorque des progrès démocratiques que la gauche inscrivait dans la loi, qu’il s’agisse du non-cumul des mandats, de la transparence ou de la parité.