Rapport Libault

Partagez cet article sur les réseaus sociaux

Rapport Libault : vers un cinquième pilier de la sécurité sociale

Publié le vendredi 29 mars 2019

Les 175 propositions du rapport Libault sur la concertation grand âge et autonomie, présentées hier à la ministre des Solidarités et de la santé, vont clairement dans le bon sens et constituent une base solide pour répondre au défi du vieillissement et de la prise en charge de la dépendance.

A rebours des hypothèses du gouvernement, le rapport, et c’est heureux, écarte l’idée de créer une nouvelle « journée de solidarité » tout comme l’hypothèse d’un recul de l’âge du départ à la retraite, pour privilégier la mobilisation de la contribution au remboursement de la dette sociale (CRDS) pour financer ce nouveau risque. La ministre de la santé et le premier ministre seraient bien inspiré.es de suivre cette recommandation.

Le diagnostic et les propositions formulées dans ce rapport avec notamment un plan national pour les métiers du grand âge, un plan de rénovation des Ephad et des résidences autonomies, l’augmentation du taux d’encadrement dans les Ephad soit 80 000 professionnel.les supplémentaires en neuf ans, l’indemnisation du congé de proche aidant, la baisse du reste à charge pour les familles, le fait de favoriser le maintien à domicile, le renforcement de la prévention… donnent une feuille de route au gouvernement.

Reste maintenant à savoir si l’ambition affichée sera suivie d’effets dans le projet de loi qui sera présenté à l’automne par le gouvernement, ou s’il aura le même sort que le rapport Borloo sur les quartiers prioritaires.